Rachat de crédit consommation

Rachat de credit et regroupement de prêt








rachat de prêt et surendettement


 

Le rachat de prêt à la consommation comme solution au surendettement

Contracter des prêts à la consommation est très courant pour financer des projets du quotidien.
La hausse du coût de la vie avec la stagnation des salaires oblige un grand nombre de personnes à faire appel à des sociétés de crédits pour réaliser leurs projets ou ceux de leurs proches. Cette manière de consommer explique en partie que de nombreuses personnes tombent rapidement dans des difficultés financières importantes et se retrouvent sans solution pour rembourser leurs crédits.

Le rachat de crédit à la consommation est un regroupement dans lequel il n’y aucun prêt immobilier. Les crédits concernés sont généralement des prêts personnels: auto-moto, trésorerie…

Les taux d’intérêt de ce type de prêt sont généralement plus élevés que la moyenne et peuvent même avoisiner dans certains cas les 20%. De ce fait, dans ce cas précis, les personnes endettées ont tout à y gagner d’essayer de regrouper leurs crédits dans la mesure où le nouveau taux d’intérêt qui va en découler sera généralement moins élevé que le taux initial.

En règle générale, les banques acceptent de racheter les crédits à la consommation pour un minimum de 10000 euros et un maximum de 200000 euros mais ces montants varient selon les établissements bancaires.

 

Comme obtenir un regroupement de crédit conso?

Comme pour le rachat de prêt immobilier, le demandeur effectue toutes les démarches nécessaires auprès d’un spécialiste du secteur qui l’aidera à monter un dossier complet dans les meilleurs délais afin de finaliser la démarche rapidement.

Le plus important dans cette étape est de sélectionner un courtier que l’on juge le plus apte à répondre au mieux à ses besoins. D’après les statistiques, un regroupement de crédit consommation a légèrement moins de chance d’aboutir qu’un rachat de crédit immobilier car la banque ne dispose pas dans ce cas de figure d’une garantie importante dans la mesure où il a affaire à un non propriétaire.

La banque va donc étudier le dossier notamment en fonction des salaires du foyer et de son contrat dans son entreprise (CDI, CDD, intérim…). Concernant la réduction des mensualités dans ce type de restructuration, elles­ peuvent baisser jusqu’à 60%.

Si la personne avait au départ 1000 euros à payer tous les mois, ce montant peut descendre jusqu’à 400 euros par mois, ce qui fait donc une économie mensuelle de 600 euros qui ne peut que faire un grand bien en fin de mois. Dans la mesure où ce sont en général des locataires qui effectuent ce type de demande, il est nécessaire (voir obligatoire) qu’au moins une personne du foyer souhaitant racheter son crédit soit en possession d’un CDI dans son activité professionnelle.

 

Illustration concrète d’un rachat de prêt à la consommation

M. et Mme Charles sont mariés et employés en contrat à durée indéterminée respectivement dans leur entreprise.

Le montant de leur salaire cumulé est de 2900 euros net.

Chaque mois, les mensualités de ce couple sont les suivants :

- un prêt vacances dont la mensualité s’élève à 350 euros

- un prêt pour l’achat d’une voiture neuve  : 240 euros à rembourser chaque mois

- un emprunt pour financer les études de leurs enfants dont la mensualité s’élève à 250 euros/mois.

Avant d’avoir contacté un courtier, le total des mensualités s’élevait donc à 840 euros / mois.

Après avoir été contacté par plusieurs spécialistes du secteur, ce couple a pu effectuer un rachat de crédit lui permettant d’avoir une nouvelle mensualité de 520 euros, soit 320 euros de moins par mois à débourser.