Avantages du rachat de crédit

Rachat de credit et regroupement de prêt








rachat de prêt et surendettement


 
 

Le rachat de crédit pour éviter les fichages banque de France

Le rachat de crédit est une opération bancaire très en vogue dans l’ensemble des pays du monde.
Cette solution apparaît comme étant la plus efficace et la plus rapide pour restructurer ses dettes afin d’éviter d’arriver au cas extrême du fichage à la banque de France qui entraîne de lourdes conséquences sur le profil financier d’une famille.
En effet, il existe en France deux types de fichages à la Banque de France qui conduisent au quotidien à des situations très inconfortables: le fichage FICP et FCC.

Une personne inscrite à la banque de France au Fichier national d’Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) sera par la suite très mal vue par l’ensemble des banques françaises, qui à part cas exceptionnel, ne prêtent plus d’argent à ce type de profil par peur de non solvabilité. Cette personne ne pourra également plus prétendre à un rachat de crédit ou à un quelconque autre regroupement de prêt.
Toutes les banques françaises ont accès à ce fichier mis à la disposition par la banque de France et donc il n’est pas possible de cacher ce statut à aucune des banques françaises.
A noter qu’un foyer ficp ne l’est pas à vie mais pour une durée de 5 ans maximum. Si aucun autre incident bancaire à lieu pendant cette période, la personne sort de ce mauvais statut et il est alors de nouveau possible pour lui de faire de nouvelles demandes de prêt ou de négocier avec un courtier un rachat de crédit afin de diminuer durablement ses dettes et éviter dans le futur d’avoir de nouveaux incidents de paiement.

Dans la même lignée, un second fichage en Banque de France à éviter est le fichier central des chèques plus connu sous l’appellation « FCC ». Comme pour le premier fichage, ce fichage concerne principalement les français qui ont émis plusieurs chèques sans provision et ces derniers ne peuvent plus prétendre à un rachat de crédit ou à un prêt quelque soit leur projet.

La banque de France a mis en place ce fichage pour protéger à la fois les consommateurs qui maîtrisent mal leur budget et leur pulsion à l’achat ainsi que les commerçants afin qu’ils ne se retrouvent pas en situation difficile du fait des chèques sans provision qu’ils ont reçus.
Comme pour le fichage précédent, une personne fcc le sera pour 5 ans à moins qu’elle régularise sous deux mois l’ensemble de ses chèques impayés ainsi que les frais bancaires qui en découlent.
Il faut savoir également que le fichage fcc concerne aussi les problèmes de paiement par carte bancaire. Ce fichage entraîne un retrait par la banque de toutes les cartes de paiement sans délais, ce qui est très handicapant dans la mesure où il devient très difficile de nos jours de se passer des cartes de paiement.
Par exemple, avec le développement considérable du e-commerce en France, il y a quotidiennement de très bonnes affaires sur internet dans tous les secteurs et pour en profiter il est indispensable de disposer d’une carte bancaire pour le paiement dans la mesure où il n’est pas possible de payer en espèce ces achats sur internet.

Ainsi, il est facile de constater qu’il faut mettre tout en œuvre afin d’éviter d’en arriver à une solution extrême de surendettement au point d’être inscrit sur liste rouge à la banque de France.

Le choix du courtier en regroupement de prêt

Pour éviter les problèmes énumérés ci-dessus, il est conseillé de prendre les devants et de comparer gratuitement les propositions de rachat de crédit immobilier ou à la consommation proposées par les courtiers certifiés et spécialisés en regroupement de prêt.
Une fois reçues les propositions de ces derniers, chacun est libre de choisir avec lequel il souhaite réaliser cette opération financière sans devoir se justifier auprès des autres.

Hormis les critères financiers, le courtier en rachat de prêt est très important dans la mesure où celui-ci reste l’interlocuteur principal du demandeur pour une durée de deux mois environ car c’est lui qui va suivre le dossier de A à Z, il faut donc se sentir à l’aise avec lui.
Il faut savoir que ces courtiers sont certifiés ORIAS et qu’ils ne jouent pas seulement un rôle de commercial mais également de conseils.
Ces intermédiaires bancaires sont capables de répondre à toutes les questions relatives à votre projet et vous aident aussi à monter intégralement le dossier qui nécessite plusieurs documents (contrats de travail des demandeurs, fiches de salaires, justificatif de domicile…).
Vous pouvez lui faire parvenir les pièces du dossier par différents moyens : courrier, email ou fax.
Le courtier vous demandera des copies de ces pièces et non pas les originaux.